Mercredi, 25 Mars, 2020

Brésil Quand le Covid-19 confirme les projets de société

La stratégie du choc n’a pas résisté à la levée de boucliers des députés.

La stratégie du choc n’a pas résisté à la levée de boucliers des députés. Hier, le président brésilien d’extrême droite, Jair Bolsonaro, a reculé et annulé les premières mesures économiques liées à la crise du coronavirus. Ce dernier entendait autoriser la suspension des contrats de travail et des salaires pour une durée maximale de quatre mois. La mesure provisoire, publiée dans la nuit de dimanche à lundi au Journal officiel, concernait potentiellement 6 millions de Brésiliens. Selon le texte, l’entreprise aurait pu « accorder au salarié une aide compensatoire mensuelle » dont la valeur restait toutefois à négocier. Pour faire face à l’épidémie, l’ex-président Lula propose la création d’une allocation temporaire pour les travailleurs précaires (Uber, employés de la restauration…) afin que le confinement ne soit pas le privilège d’une seule classe. C’est seulement « après avoir sauvé les gens (que) nous discuterons de la façon de sauver l’économie », dit-il. L. S.

×