-
-
Mercredi, 25 Mars, 2020

Michaël Guigou : « Une période étrange »

La Lidl Starligue et toutes les compétitions européennes de handball ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre.
 

Michaël Guigou Handballeur, ailier gauche de l’Usam Nîmes-Gard

«Le club nous a concocté un programme pour rester en forme, mais on fait un sport de contact et s’entretenir seul chez soi, ça n’a rien à voir. Je fais des enchaînements d’abdos, de pompes, du travail d’échelle pour les appuis, mes jambes… Je n’ai aucun matériel de musculation, alors je viens de commander un Assault bike, car on ne sait pas combien de temps ce confinement va durer. C’est une sorte de vélo elliptique qui fait travailler autant les jambes que les bras. Je respecte le confinement strict, je sors juste pour faire des courses au magasin, qui se trouve à cinquante mètres de chez moi. C’est compliqué donc de travailler le cardio. Pour ça, je m’amuse avec ma fille, on fait du trampoline, du ping-pong, de la trottinette dans le jardin… Elle a beaucoup d’énergie, ça me permet de me dépenser ! Ma femme télétravaille, donc je m’occupe d’elle tous les jours et je veille à ce qu’elle fasse ses devoirs. Elle est en CP, elle apprend à lire et compter, c’est important comme année pour elle. Les médecins de la Ligue nationale de handball nous ont envoyé une lettre pour qu’on ne dépasse pas 80 % de nos capacités physiques afin qu’on puisse se battre efficacement contre la maladie au cas où on la contracterait… Régis Bardera, notre préparateur mental au club, nous appelle régulièrement pour prendre des nouvelles. Il y a de jeunes joueurs qui vivent seuls et sont enfermés chez eux depuis 8 jours, c’est très différent d’une vie de sportif de haut niveau, surtout pour un sport collectif. Depuis le début du confinement, j’ai perdu 3 kg, je mange moins. C’est une bonne chose car j’avais pris un peu de poids à Noël. Le club nous a placés en chômage partiel. C’est une période étrange. Hormis les blessures, je n’ai jamais été arrêté comme ça. C’est dommage car on faisait un beau parcours en championnat et nous n’étions pas loin de nous qualifier en quart de finale de coupe d’Europe. Une fois qu’on connaîtra la durée exacte du confinement, ça ­permettra de mieux se préparer physiquement, de se motiver et de se fixer des objectifs en termes de dates. Mais les médecins devront se positionner pour la reprise du championnat, car en handball, qui est un sport de contact, on ne peut pas respecter les gestes barrières. »

×