Le PSG, via sa fondation, a lancé une plateforme d'appel aux dons (Photo : Philippe Desmazes/AFP)
Le PSG, via sa fondation, a lancé une plateforme d'appel aux dons (Photo : Philippe Desmazes/AFP)
Jeudi, 16 Avril, 2020

Face à la pandémie, le sport se mobilise et multiplie les actions

Devenir brancardier, livrer des masques, du matériel de santé ou de la nourriture... Certains athlètes ou groupes sportifs n’hésitent pas à prendre des initiatives pour aider les personnes atteintes du Covid-19, et tous ceux qui les soignent.

Masques de protection, respirateurs artificiels, aides aux hôpitaux ou aux plus démunis… Le monde du sport se mobilise à sa manière afin d’apporter une ou des solutions à la pandémie. On a ainsi vu ce joueur de rugby italien qui, dès les premiers jours de la crise sanitaire dans la péninsule, s’est porté volontaire pour aider les services hospitaliers. Maxime Mbanda, troisième ligne international italien, est devenu ambulancier.

Depuis, comme un effet domino, les initiatives s’intensifient. Le joueur de tennis australien Nick Kyrgios a proposé de livrer gratuitement de la nourriture aux plus pauvres pendant le confinement. « Si quelqu’un ne travaille pas, ne perçoit pas de revenu et manque de nourriture, ou que les temps sont durs, ne soyez pas gênés et n’ayez pas peur de m’envoyer un message. Je serais plus qu’heureux de pouvoir partager ce que j’ai », a écrit le 40 e mondial sur son compte Instagram, avant d’ajouter qu’il livrerait lui-même cette nourriture et la déposerait devant leur porte. Novak Djokovic, autre joueur de tennis, a, quant à lui, fait don de 1 million d’euros aux hôpitaux serbes.

Les écuries de Formule 1 produisent des appareils respiratoires

Les exemples se multiplient… Mais le geste le plus impressionnant et surtout, dénué de tout intérêt financier, est venu de là où on l’attendait le moins. L’écurie de Formule 1 Mercedes, basée en Grande-Bretagne, a annoncé en début de semaine dernière qu’elle allait livrer ses premiers appareils respiratoires destinés aux services de santé britanniques (NHS). L’appareil a été développé et homologué en deux semaines avec l’aide de l’University College London (UCL) dans le cadre de l’opération « Project Pitlane » réunissant d’autres écuries de F1 telles Red Bull, McLaren, Williams, Racing Point, Haas et Renault, pour travailler sur ce type d’appareils. Ces appareils de ventilation en pression positive continue (CPAP) sont surtout destinés aux patients victimes d’une infection des poumons et chez qui les masques à oxygène ne suffisent plus. Le gouvernement britannique avait commandé 10 000 de ces appareils qui peuvent être produits au rythme de 1 000 par jour dans le centre technique de Mercedes à Brixworth, dans le centre du pays. Mais là où l’initiative prend tous son sens, c’est qu’Andy Cowell, le directeur du centre, a décidé, en accord avec sa direction, de « rendre les plans et les spécifications de fabrication ouvertement accessibles, pour permettre à des entreprises du monde entier de produire ces appareils rapidement et en nombre, ce qui soutiendra la lutte mondiale contre le Covid-19 ». Gouvernements, fabricants industriels du secteur, universitaires et experts en santé auront donc accès aux plans mais aussi aux matériels spécifiques, aux outils et aux instruments utilisés lors de la mise au point rapide des prototypes, ainsi que les temps de fabrication pour chaque pièce.

Dons, médaille mise aux enchères et avion envoyé en Chine

En Grande-Bretagne, mais pas que… De l’autre côté de la mer du Nord, en Belgique, une cinquantaine de professionnels du football belge se sont unis au sein du collectif Souliers du cœur, afin de « venir en aide de manière très concrète à des associations qui combattent l’épidémie du Covid-19 ». Les internationaux Marouane Fellaini et Adnan Januzaj, le Français d’Anderlecht Adrien Trebel ou encore les entraîneurs Michel Preud’homme et Felice Mazzu, sont parmi les personnalités impliquées dans ce projet lancé par l’agent de joueurs Mogi Bayat.

En France, le Paris SG, par l’intermédiaire de sa fondation, a lancé une  plateforme d’appel aux dons en ligne pour continuer « d’aider les soignants et les populations les plus vulnérables ». Du côté de Nantes, l’ancien entraîneur du FCNA Raynald Denoueix a mis aux enchères sa médaille de champion de France en 2001. Les supporters, émus par le geste, ont décidé de la racheter pour la lui rendre. Même aux États-Unis, le propriétaire des New England Patriots, Robert Kraft, a envoyé l’avion de son équipe de football américain en Chine pour rapporter aux États-Unis 1,2 million de masques de protection contre le coronavirus, qui seront alloués aux personnels médicaux.

×